Pourquoi Melania Trump était en pleurs le soir de l’élection de son mari

Melania Trump ne souhaitait pas devenir First Lady. On imagine le choc éprouvé par l’épouse de Donald Trump le soir de l’élection de ce dernier. La vérité est encore pire…

Ce n’est plus un secret pour personne : Melania Trump est malheureuse dans son rôle de First Lady. En se mariant avec Donald Trump, l’ancien mannequin slovène était loin de s’imaginer le destin qui l’attendait. D’épouse de milliardaire, elle est devenue Première dame des Etats-Unis, un titre qui lui confère certaines responsabilités qu’elle ne souhaitait pas porter sur ses épaules. Rechignant à aller vivre à la Maison Blanche, Melania Trump met plusieurs mois avant de s’installer auprès de son mari, prétextant qu’elle ne souhaitait pas s’éloigner de l’Upper West Side et de l’école de son fils Barron.

On imagine donc bien le choc qu’a dû avoir l’ancien top le soir de l’élection de son mari. La vérité est encore pire, à en croire les écrits de Michael Wolff, l’auteur du Feu de la fureur : Melania Trump était en pleurs, “et ce n’était pas des larmes de joie.” La suite on la connaît : la First Lady continue son bonhomme de chemin entre scandales, bourdes et indiscrétions sur son couple.

Humiliée par son mari après son infidélité avec une actrice de films X et l’achat de son silence, elle tente de garder la tête haute. Sa dernière apparition a provoqué l’esclandre : elle a rendu visite au Texas aux enfants sans-papiers avec une veste au message évocateur : “Je m’en fiche complètement, et vous ?”

Crédits photos : SIPA

Click Here: liverpool mens jersey

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *